Connecting Networks

Articles taggés avec : connexion internet

Le réseau Internet est en train de se noyer

Le mardi, 02 juillet 2019. Posté dans Archives Rezopole Archives GrenoblIX Archives LyonIX

Le réseau Internet est en train de se noyer

Les câbles à fibre optique, les stations de transfert et de stockage de données et les centrales électriques forment un vaste réseau d'infrastructures physiques qui sous-tend les connexions Internet.

 

De récentes recherches révèlent qu’une grande partie de ces infrastructures seront affectées par la montée des eaux dans les prochaines années. Après avoir cartographié l'infrastructure du réseau Internet aux États-Unis, des scientifiques l’ont superposée aux cartes montrant l'élévation du niveau de la mer. Leurs résultats : en 15 ans, des milliers de kilomètres de câbles en fibre optique ainsi que des centaines d'autres infrastructures essentielles risquent d'être submergés par les flots. Toujours selon les chercheurs, les quelques centimètres d'eau supplémentaires pourraient plonger près de 20 % des infrastructures Internet américaines sous l'eau.

 

« Une grande partie de l'infrastructure existante est située juste à côté des côtes, de sorte qu'il ne faut pas beaucoup plus que quelques centimètres d'eau en plus pour qu'elle se retrouve sous l'eau », précise Paul Barford, scientifique à l'Université du Wisconsin, Madison, et coauteur de l'étude : Le réseau a été déployé il y a 20 ans, quand personne ne pensait au fait que le niveau de la mer pouvait monter.

La structure physique du réseau Internet a été installée quelque peu au hasard et souvent de façon opportuniste le long de lignes électriques, de routes ou d'autres grandes infrastructures au cours des dernières décennies quand la demande a explosé.

 

Si les scientifiques, les concepteurs et les entreprises sont depuis longtemps conscients des risques que représente la montée des eaux pour les routes, les métros ou encore les lignes électriques, personne ne s'était intéressé jusqu’à présent aux conséquences qu'elle pourrait avoir sur le réseau Internet physique.

« Quand on considère combien tout est lié aujourd'hui, protéger le réseau Internet est crucial », estime le directeur du Resilient Infrastructure Laboratory à l'université d'Arizona, Mikhail Chester. Même les plus petits incidents techniques peuvent avoir des conséquences désastreuses. Il continue « cette nouvelle étude renforce l'idée selon laquelle nous devons être conscients de l'état de ces systèmes, parce que cela prendra beaucoup de temps pour les mettre à jour ».

Rich Sorkin, co-fondateur de Jupiter Intelligence, une société qui modélise les risques induits par le climat, indique quant à lui « nous vivons dans un monde pensé pour un environnement qui n'existe plus ». Et conclut par « accepter la réalité de notre avenir, est indispensable - et ce type d'études ne fait que souligner la rapidité à laquelle nous devrons nous adapter ».

 

 

 Lire l'article

 

Source : National Geographic

 

 

 

 

Un trafic Internet multiplié par 3 d’ici 2022

Le mardi, 04 décembre 2018. Posté dans Archives Rezopole Archives GrenoblIX Archives LyonIX

Un trafic Internet multiplié par 3 d’ici 2022

Dans l’édition 2018 de son Visual Networking Index (VNI), Cisco annonce que le trafic IP devrait tripler en cinq ans et atteindrait ainsi les 4,8 zettaoctects à l’horizon 2022 (soit 396 exaoctets par mois contre 122 constatés en 2017).

 

Une croissance due principalement à deux facteurs : l’augmentation du nombre d’internautes et la multiplication des dispositifs connectés. En effet selon Cisco, 4,8 milliards de personnes utiliseront Internet en 2022 contre 3,4 milliards en 2017. Le nombre de connexions fixes et mobiles passerait quant à lui à 28,5 milliards d’ici cinq ans dont la moitié concernerait le Machine-to-Machine (M2M) et l’IoT.

 

Toujours selon les prévisions de l’équipementier réseau américain, le trafic Internet mondial généré par les usages grands publics passerait de 267 exaoctets par mois en 2017 à 333 exaoctets en 2022. Le trafic des entreprises et administrations devrait quant à lui doubler et représenter 16 % du trafic IP total.

 

Le réseau privilégié par les utilisateurs serait l’Internet fixe avec 273 exaoctets par mois à fin 2022. Le trafic IP mobile suivrait avec 77 exaoctets mais devancerait ainsi le managed IP avec 45 exaoctets par mois.

 

La vidéo par Internet devrait elle aussi connaître une forte croissance et représenter 82 % du trafic global en 2022 soit une augmentation de 7 points, tous réseaux confondus.

 

L’adoption dans les entreprises du SD-WAN se confirme également puisque son trafic augmenterait de 37 % par an.

 

 

 

Lire l'article

 

Source : Silicon

 

 

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba